Vous êtes ici

SIC Causse Méjean

Le Site Natura 2000 Habitat : "Causse Méjean"

 

Date de transmission :

- pSIC : 20 février 2004

- SIC : 28 mars 2008

Prise en charge de l'animation et de la mise en oeuvre du Docob : du 1er juin 2016 au 31 décembre 2016

Surface :  1272 ha

Mots clefs : 

- Arcs Saint Pierre

- 5 espèces de Chiroptères d'intérêt communautaire

- Pelouses à Armérie de Girard

 

armeria girardii

 

      Le paysage caractéristique de cette région des causses est constitué de grandes étendues de pelouses sèches dites « steppiques » ; il a été désigné « paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen » par l’UNESCO en 2011. La partie ouest du Méjean est plus boisée, dominée par le pin sylvestre. La partie intermédiaire est surtout constituée de landes à buis et genévriers, et la partie orientale de pelouses sèches steppiques.

       Le site Natura 2000 englobe une mosaïque d’habitats naturels d’intérêt communautaire caractéristique des causses, avec des sols calcaires superficiels et secs, l’absence de cours d’eau permanents et un climat méditerranéo-montagnard. On y retrouve des habitats tels que :

  • des pelouses des sables dolomitiques des causses,
  • des pelouses pionnières des dalles calcaires,
  • des pelouses semi-naturelles à faciès d’embuissonnement sur calcaires,
  • des pelouses maigres de fauche,
  • des landes à genévriers,
  • des lavognes,
  • des grottes à chauves-souris.

      Les habitats d’intérêt communautaire recensés occupent 6% de la surface du site transmis. A noter que les pelouses caussenardes d’allure steppique, qui ont valu la reconnaissance du causse à l’UNESCO, ne sont pas considérées comme des habitats naturels d’intérêt communautaire et occupent 55% de la surface du site transmis. Cinq espèces animales d’intérêt communautaire (toutes des chiroptères) ont été répertoriés sur le site : le Grand Rhinolophe, le Petit Rhinolophe, le Petit Murin, le Murin à oreilles échancrées et le Grand Murin.

      L’activité agricole, dominée par l’élevage ovin pastoral, a façonné le territoire, de même que l’activité sylvicole depuis la déprise et les reboisements des années 1960-1970. Les activités de loisirs et de tourisme (chasse, randonnée, sports de pleine nature, etc.) se développent et jouissent d’une forte attractivité grâce à l’image « verte » véhiculée par le Causse Méjean et les gorges adjacentes du Tarn et de la Jonte.

 

Arcs Saint Pierre

 

pdf_Fiche Synthétique du DOCOB "Causse Méjean"