Vous êtes ici

Contrats Natura 2000

Les contrats Nature 2000, sont différent des contrats MAEC car ils peuvent être portés par des particuliers ou des associations. C'est un outil qui vient en complément des MAEC qui sont fait uniquement pour les professionnels agricoles.

Ces contrats, on pour objectif de favoriser l'habitat des espèces d'oiseaux d'intérêts communautaires du site ou de favoriser les "espèces proies" des grands rapaces.

Ces dossiers sont financés à hauteur de 100% du coût du pojet.

Les Lavognes

Ce sont des dépressions sur les terres des Causses (au sens de terres « calcaires ») qui ont étaient créées pour permettre de boire aux animaux d'élevage. Elles ont été aménagées dans des creux naturels en les étanchant par un tapis argileux et en les pavant de pierres calcaires (pour certaines) pour capter et retenir les eaux de ruissellement.

Ces construction étaient indispensable à l'agriculture d'autrefois. En effet, les Grands Causses sont des plateaux karstiques où la ressource en eau est très rare à la surface d'où la création de lavognes.

Sur le site, 13 lavognes ont pû être créées par l'intemédiare de ces contrats natura 2000 !

 

Aménagement de stations de Sabot de Vénus

Aménagement de 2 stations de Sabot de Vénus au sein du Site d'Intérêt Communautaire (SIC) des Gorges du Tarn.

En effet, ces stations très fréquentées par le public subissées une érosion importante qui endomagé les pieds de Sabot de Vénus. Elles on donc été aménagées de façon à canaliser le public et à l'informer sur la biologie de l'espèce "Sabot" mais également sur la règlementation. L'objectif n'étant pas ici d'augmenter la fréquentation du public mais bien d'en limiter l'impact !

Quelques exemples d'aménagements...

 

Bords de chemin végétalisés et cultures faunistiques et floristiques

Création de bords de chemin végétalisés sur environ 2 km au sein d'une plantation de monoculture de Pin noir d'Autriche (Pinus nigra).

Aménagement de cultures faunistiques et floristiques sur des zones en déprises agricoles.

L'objectif de ces aménagements est de créer des zones favorables aux "espèces proies" des grands rapaces et des zones où les insectes pourront se développer. Ces cultures sont composés d'un mélange de graines (sainfoin, luzerne, ray-grass, sarrazin, mellilot...)

 

Création d'une population viable et pérenne de Lapin de garenne (oryctolagus cuniculus)

Création d'un réseau de "garennes artificielles" dans l'objectif d'installer une population viable et pérenne de Lapin de garenne, espèce proie de plusieurs espèces d'intérêts communautaire (Aigle royal, Grand-duc d'Europe, Vautour moine...).

Le contrat est établi sur une lande à buis et à genévrier commun d'environ 20 ha. Il dispose d'un réseau d'une vingtaine de "garennes" réparties de manière homogène sur le parcellaire et toutes en connections (distance inférieure à 100m l'une de l'autre). De plus, 3 cultures faunistiques et floristiques viennent compléter l'aménagement.

Eviron 300 lapins on été réintroduit depuis 2013. Cette nouvelle population est suivi depuis...