Vous êtes ici

Le Sabot de Vénus

Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus)

Le sabot de Vénus ou sabot-de-Vénus d'Europe est une plante herbacée vivace de la famille des Orchidaceae (sous-famille des Cypripedioideae) qui se rencontre sur des sols alcalins. Il est parfois appelé sabot de la Vierge ou soulier de Notre-Dame.

Comme toutes les cypripédiacées, cette orchidée du genre Cypripedium possède deux étamines et trois stigmates fertiles.

Le sabot de Vénus pousse fréquemment en petites touffes de 2 à 6 tiges partageant un système racinaire commun. La tige dressée qui atteint 15 à 60 cm de haut se caractérise par des gaines à la base. La tige simple porte habituellement de trois à cinq feuilles alternes de forme large-ovale dont la nervation parallèle est bien marquée, pouvant donner lieu à confusion avant floraison avec la Grande gentiane ou le vérâtre. Les feuilles vert clair qui embrassent la tige pubescente et un peu courbée, sont couvertes de petits poils sur leur partie inférieure.

Le sabot de Vénus développe des fleurs hermaphrodites et zygomorphes. Généralement cette espèce ne produit qu'une à deux fleurs par individu, très rarement quelques spécimens à trois fleurs. Les fleurs se forment à l’aisselle de bractées et sont portées par un pédoncule pubescent.

Chaque fleur possède trois sépales et trois pétales. Les sépales, longs de 5 cm sont de forme lancéolée. Leur couleur varie entre brun rouge et brun chocolat. Les deux sépales latéraux sont soudés et pointent vers le bas sous le labelle tandis que le sépale central qui s'étend verticalement vers le haut prend la position opposée. Deux pétales assez étroits et souvent un peu torsés, sont de même couleur et forme que les sépales. Ceux-là sont disposés des deux côtés et entourent — bien écartés tout comme les sépales — le sabot jaune. Celui-ci naît par une transformation du troisième pétale, le labelle. Il est en forme de sabot ventru de couleur jaune paille parsemé de taches brunes et atteint une longueur de 4 cm. La fleur du sabot de Vénus compte parmi les fleurs les plus grandes de la flore d'Europe occidentale, et possède la fleur la plus grande parmi les orchidées européennes.

Son fruit est une capsule à déhiscence par fentes paraplacentaires1, restant parfois jusqu'à l'été suivant sur la tige séchée. En savoi plus...

La population des Gorges du Tarn est probablement la 3e population de France. Cependant, ces sations évoluent et son soumises à certaines contraintes pour certaines d'entres-elles (progression des ligneux, fréquentation touristiques importantes, problème d'érosion, hybridation avec du Sabot canadien).

Pour pallier à celà, diverses actions de restaurations et d'enretiens des stations sont effectuées et une sensibilisation du public est faite durant la période de floraison sur le terrain (3 semaines de présence).

 

DESNOS disait que c'est l'orchidée qui est tellement belle qu'elle fait pleurer les arbres de la forêt...

Le Sabot, c'est beau...mais n'oubliez pas qu'il y aussi 34 autres espèces d'orchidées sur les Causses... Alors, partez à la découverte de ces autres richesses des Causses et des Gorges.